Isabelle Charles

Biographie

Artiste Lyrique

Ainsi que de nombreux musiciens, je commence mon apprentissage de la musique avant même d’être née !
En effet, mes parents étant instrumentistes et plus particulièrement ma maman, violoniste à l’Opéra National de Nancy, la Fosse d’Orchestre tout d’abord, puis les salles de Concerts et d’Opéras seront les berceaux de la musicienne en herbe que j’étais.
Leçons de solfège dès l’âge de 5 ans, puis de violon, seront aussi les instruments idéaux de la formation de toute bonne oreille de future chanteuse.
Le chant ? Pourquoi le chant ? Personne ne le pratique au sein de la famille !
Eh bien, justement, voilà qui me convient parfaitement. Je vais pouvoir suivre ma Voix, pardon, ma Voie, de mon propre chef !

C’est ainsi qu’à l’âge de 17 ans j’entre au Conservatoire National de Région de Nancy (non sans difficultés quand même, puisqu’à mon grand dam, je fus recalée la première année) dans la Classe de Chant de Mme Jacqueline Brumaire, et d’Art Lyrique de Mme Christianne Stutzmann. Cursus néanmoins plutôt brillant et rapide de 3 années, qui s’achève en 1989 avec 2 Médailles d’Or à l’Unanimité.
Mais la vie parisienne m’attirant énormément, je ferai tout pour convaincre mes parents de me laisser partir pour la capitale.
C’est ainsi que la même année, je suis reçue simultanément au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, le fameux CNSM, dans la classe d’Opéra de Mr Xavier Depraz puis de Mr Bernard Broca, et au Conservatoire National de Saint Maur, dans la classe de Chant de Mme Mady Mesplé et de Mme Suzanne Sarocca pour la scène.
Je m’installe donc avec un immense plaisir à Paris, la ville lumière, plus belle ville du monde ! Quelle Chance !
Ce sont 2 Médailles d’Or à l’Unanimité, mais cette fois avec les Félicitations du Jury, qui viennent couronner 2 années d’enseignements intenses.
Le Diplôme d’Art Lyrique Opéra du CNSM, qui remplace alors les Prix, lui sera décerné au CNSM en 1994.
Forte de cette réussite, je décide alors de me lancer dans l’arène des Concours de Chant.
Après quelques galops d’essais, je commence à remporter un certain succès dès 1995, notamment au Concours des Voix D’Or où je remporte un 1er Prix en Opéra et un 1er Prix en Opérette. Puis, au Concours International de Marmande en 1996 et 1997, où je me vois attribuer tout d’abord le Prix du Répertoire Français, puis, le 2nd Prix Opéra (une anecdote : La gagnante du Concours m’avoua alors tout à fait sincèrement qu’elle trouvait que j’avais si bien chanté que c’était moi qui aurait dû gagner ! Quel joli moment !)
Notons le 1er Prix Opérette Comédie-Musicale au Concours de Rennes (À cette occasion Daniel Bizeray, alors Directeur de l’Opéra de Rennes, que je remercie encore, m’offrit mon premier engagement avec le rôle titre de Madame l’Archiduc de Jacques Offenbach, que l’on peut voir en extraits dans les vidéos « Airs d’Opéras »). Et en 1997 enfin, au Concours International de Rieumes, je remporte le 1er Prix en Opérette ainsi que la récompense la plus chère à mon coeur, le Prix SPECIAL du PUBLIC.
Parallèlement, je continuais bien sûr ma formation technique. J’ai toujours été passionnée de technique vocale considérant, à juste titre, que sans une parfaite connaissance du fonctionnement de ma voix, je risquais de l’abimer et de ne plus pouvoir chanter. De plus, les progrès inhérents à ce travail vocal ont été pour moi un moteur fantastique. Plus je progresse, plus mes capacités sont décuplées !J’ai toujours adoré sentir que je faisais des Progrès et que j’avançais toujours plus loin.

Donc, je passai près de trois années auprès de Martine Surais qui m’apprit la rondeur de la voix. Puis avec Jean Pierre Blivet, chez qui j’ai eu le plaisir de cotoyer régulièrement la très célèbre Natalie Dessay ainsi que Laurent Naouri, pendant 8 à 10 ans. Il nous est même arrivé d’aller ensemble près d’Auxerre, 250 kms étant plus sympas à faire à deux. Puis, c’est la charmante et très compétente physiologiste Béatrice Burley qui a terminé de me donner les outils technique nécessaires à un nouveau développement de ma voix et de mes possibilités. J’ai également eu le plaisir de participer à un stage de technique pure très intéressant, donné par la fameuse Catherine Green venant spécialement de New York pour quelques chanteurs français dont mon amie Nora Gubisch qui me l’avait conseillée.
Une petite anecdote à ce propos: Of course, Catherine Green did their lessons in English. At this time, I wasn’t very very sure of my level! And, when she said about my way to breath: Terrific! I wasn’t really really sure it was a good thing…After a little while and a little hesitation, I understood that was very good! What a releaf!

C’est l’illustre Janine REISS (Chef de Chant de Maria Callas et des plus grands chanteurs du monde) qui a accepté avec enthousiasme, depuis le mois de Mai 2009, de me faire travailler mon répertoire (Traviata, Mireille, Konstanze, Marguerite, Thaïs, Fiordiligi, Louise, Micaëla et Juliette, notamment.) L’enthousiasme était au demeurant complétement partagé et j’ai appris tellement de choses fondamentales avec Janine. De plus, la vie a fait que nous sommes devenues très rapidement très complices et qu’elle eût la gentillesse de me considérer comme son amie. C’est ainsi qu’elle a accepté un beau jour de se prêter au petit jeu de la Vidéo, et que nous en avons tourné 3 ensemble. 3 Séances de travail avec la merveilleuse Janine autour de Manon et Thaïs de Jules Massenet et Faust de Charles Gounod. (Voir « Les Petites rencontres de Janine et d’Isabelle »)
Ce fût une immense chance et un très grand plaisir de partager ces moments rares et si riches d’enseignements.
L’une des plus belle rencontre que j’ai faite à ce jour. Merci Janine ! Je vous adore.

Outre, pendant et grâce à tous ces enseignements, j’ai pu commencer ma carrière d’Artiste lyrique en 1990. J’ai eu le plaisir de faire beaucoup d’Opérettes, ce qu’on appelle maintenant du Musical, le principe étant exactement le même : Chanter des airs très sympas et facilement mémorisables tout en racontant des histoires qui font passer le public du rire au larme !
La Vie Parisienne et Orphée aux Enfers de Jacques Offenbach fûrent les spectacles que j’ai le plus joué. Jacques Offenbach étant un compositeur de génie que j’adore.
J’ai beaucoup aimé aussi le rôle de Missia de “La Veuve Joyeuse” de Franz Lehar et les spectacles de Francis Lopez comme “La Belle de Cadix”!
En Opéra, l’un de mes favoris est “La Flute Enchantée” de Mozart dans lequel j’ai quasiment fait tous les rôles de l’enfant à la Reine de la Nuit, mais il y a aussi Carmen de Georges Bizet qu’à l’époque je chantais de façon traditionnelle avec le rôle de Frasquita ou de Micaëla (et non pas la Habanera ainsi que vous pouvez la voir dans mes vidéos…un peu électro arrangée!)
Les Pêcheurs de Perles, également, avec le très joli rôle de Leïla, du même compositeur, qu’avec Charles Gounod et Giuseppe Verdi, je vénère.
Pendant 14 ans, ainsi que tout Intermittent du Spectacle, j’ai ainsi eu l’immense plaisir et privilège de passer de scènes en scènes avec des rôles différents, des partenaires différents et parfois les mêmes, enfin, de mener la vie de Saltimbanques!
Et, en 2004….Changement de cap! La Star’ac…..

Les Airs d'Opéras

Les Airs d'Offenbach et d'Opérettes

Attention Diva en Liberté

Les Petites Rencontres de Janine Reiss et Isabelle